En moyenne, trois Canadiens meurent chaque année de blessures relatives à la plongée. Une pratique de la plongée non sécuritaire est la cause principale de blessures de la moelle épinière liées à des activités aquatiques.

Les recherches indiquent que la plongée est la cause la plus fréquente des blessures à la colonne vertébrale subies dans le cadre de toutes les activités sportives et récréatives en Ontario, et placent la motoneige en seconde position. La blessure la plus fréquente en plongée est la lésion de la moelle épinière.

La plupart des blessures de plongée se produisent dans des environnements privés, récréatifs et non surveillés. Plus vous en savez sur les techniques de plongée sécuritaires, moins vous risquez de vous blesser. 

Conseils de sécurité

À respecter :

  • Restez sobre dans les milieux aquatiques. 
  • Ne plongez que dans une eau assez profonde adaptée à votre taille, votre poids et votre niveau de compétence. La profondeur de l’eau doit être le double de la taille du plongeur. 
  • Plongez dans la partie profonde d’une piscine; la partie peu profonde n’est pas sécuritaire pour la plongée. 
  • Renseignez-vous sur la profondeur de l’eau avant de plonger. Il faut toujours sauter dans l’eau les pieds d’abord la première fois. 
  • Ne plongez que dans des environnements bien signalisés et bien surveillés qui sont conçus pour la plongée.
  • Lorsque vous plongez à partir d’un plongeoir, plongez toujours à l’extrémité et non par les côtés. 

À ne pas faire :

  • Plonger dans des plans d’eau qui vous sont inconnus. Les dangers de la plongée dans des eaux inconnues sont très élevés. Avant de plonger, toujours vérifier s’il y a des objets submergés tels que des roches, des troncs d’arbres ou d’autres débris. 
  • Plonger ou nager seul. Nagez avec un ami ou faites-vous accompagner d’un sauveteur qualifié. 
  • Plonger dans une piscine hors terre – elles ne sont pas conçues pour la plongée. 
  • Courir et plonger.  
  • Plonger sur des murs de soutènement, des échelles, des toboggans ou à partir de tout autre équipement de piscine. 
  • Glisser des toboggans la tête la première. 

Ne plongez qu’en utilisant des techniques qui peuvent réduire le risque de blessures, telles que les techniques suivantes

  • N’entrez pas dans l’eau à la verticale et remontez à la surface rapidement après la plongée pour réduire la profondeur de la plongée.
  • Essayez de toucher l’eau à au moins trois mètres du bord de la piscine ou de la rive pour réduire la profondeur de la plongée.
  • Gardez les mains jointes et les bras tendus au-dessus de la tête tout au long de la plongée pour protéger votre tête et votre cou en cas d’impact avec le fond.

Conseils à l’intention des propriétaires de piscines, des sauveteurs et des gestionnaires d’installations aquatiques

  • Enseignez les techniques de sécurité de plongée.
  • Indiquez clairement les profondeurs d’eau. 
  • Affichez des signaux indiquant la profondeur de l’eau et les risques associés à la plongée.
  • Renseignez-vous sur les techniques de sauvetage et sur les mesures qui permettent de sauver des vies.
  • Exercez une surveillance appropriée des personnes qui utilisent la piscine, le ponton et qui se trouvent dans les environs.
  • Interdisez la consommation de drogues et d’alcool dans l’environnement aquatique – l’alcool est un facteur de risque important associé aux blessures graves en plongée.
  • Installez et utilisez un éclairage adéquat, surtout si la zone de baignade est utilisée après la tombée du jour.

Facteurs de risque à prendre en compte 

  • Supervision : les recherches indiquent que la plupart des blessures en plongée se produisent dans des endroits non surveillés et en l’absence de sauveteurs.  
  • Alcool : les recherches indiquent que l’alcool a été un facteur pour 56 pour cent des blessures liées à la plongée pour lesquelles on disposait de renseignements sur la consommation d’alcool. Si vous recevez et que la plongée fait partie des activités, ou si vous êtes le compagnon d’une personne qui plonge, intervenez si quelqu’un veut consommer de l’alcool et plonger.
  • Profondeur de l’eau : les recherches indiquent que 95 pour cent des blessures en plongée se produisent à des profondeurs inférieures à 2,4 mètres (huit pieds). 
  • Absence d’indicateurs de profondeur et de panneaux d’avertissement : il existe un risque accru de blessures dans les piscines où il n’y a pas d’indications concernant la profondeur ni de panneaux avertissant des dangers liés à la plongée.
  • Manque de connaissances sur la plongée : une meilleure connaissance des techniques sécuritaires de plongée fait diminuer le risque de blessures.
  • Plongées profondes : ces plongées font augmenter la probabilité de toucher le fond de l’eau. 
  • Angle de pénétration plus élevé : les plongées avec un angle de pénétration plus élevé font augmenter la probabilité que le plongeur ne heurte le fond de l’eau.