À vos agendas : la Semaine nationale de la sécurité des jeunes au volant se déroulera du 16 au 22 octobre 2022 avec pour thème la distraction au volant :  #Conduire=concentration100%.

La SNSJV de Parachute est une campagne de sensibilisation annuelle soutenue par Desjardins destinée à sensibiliser aux problèmes de sécurité des jeunes au volant et pour encourager la participation des communautés et des jeunes, partie intégrante de la solution.

Les collisions sur les routes sont la troisième cause de décès chez les jeunes Canadiens. La proportion de jeunes tués dans des collisions est plus élevée que pour tout autre groupe d’âge de moins de 75 ans.

La SNSJV de Parachute veut contribuer à mettre un terme à ces décès évitables en sensibilisant les jeunes au grave problème de la distraction au volant. La SNSJV 2022, qui se déroulera du 16 au 22 octobre, se concentrera également sur les problèmes de la vitesse, de conduite avec facultés affaiblies par la drogue et l’alcool, et de l’agressivité au volant.

Rejoins la conversation sur les réseaux sociaux à l’aide des mots-clics #DrivingTakes100 et #NTDSW2022.

Pas d’écran au volant. Ne te laisse pas distraire.

SNSJV
  • Les conducteurs qui envoient des textos en conduisant ont jusqu’à six fois plus de risques d’être impliqués dans une collision. Les textos peuvent attendre. N’envoie pas de textos quand tu es au volant.
  • Tu ne peux pas à la fois utiliser ton téléphone cellulaire et avoir les yeux sur la route. Tu ne vois plus les informations nécessaires pour conduire en toute sécurité. Ne te mets pas en danger et ne mets pas les autres en danger. Reste concentré sur la route.
  • Le risque de collision augmente dès que tu quittes la route des yeux et que tu ne fais plus attention, ne serait-ce qu’une seconde. Évite toute tentation en laissant ton téléphone hors de portée quand tu es au volant.

Vitesse plus élevée = risques plus élevés. Lève le pied !

SNSJV

Les gens choisissent de rouler trop vite pour différentes raisons, notamment parce qu’ils sont en retard ou parce qu’ils pensent que la limite de vitesse est trop basse. Voici pourquoi l’excès de vitesse est une mauvaise idée, quelle qu’en soit la raison :

  • L’excès de vitesse intervient dans un tiers des décès de jeunes conducteurs au Canada. Ne risque pas ta vie juste pour le plaisir de dépasser la limite.
  • Les adolescents sont plus susceptibles de faire de la vitesse lorsque d’autres jeunes sont avec eux dans le véhicule. Ne mets pas la vie de tes amis et de tes proches en danger à cause d’un excès de vitesse.
  • Un excès de vitesse n’a rien d’héroïque. Au contraire, plus tu roules vite, plus tu risques d’être impliqué dans une collision.
  • Plus une collision se produit à grande vitesse, plus les conséquences sont graves.
  • La vitesse tue. À chaque augmentation de 1 km/h, le risque de décès et de blessure grave d’un piéton lors d’une collision augmente proportionnellement. Lors d’un choc à 50 km/h, le risque de décès d’un piéton est de 29 %, soit près de six fois plus qu’à 30 km/h.
  • Les limitations de vitesse sont mises en place pour une raison : respecter les limites affichées.
  • Les routes dégagées ou peu fréquentées ne sont pas une invitation à la vitesse.
  • Adapte ta vitesse aux conditions de la route.
  • Plus de 20 % des collisions de voiture mortelles au Canada sont dues à des excès de vitesse. Ne contribue pas aux statistiques.
  • Pense à protéger ta communauté. Ralentis pour protéger les usagers de la route plus vulnérables dans les zones scolaires, les zones de sécurité communautaires et les zones de travaux.
  • L’excès de vitesse n’est pas seulement risqué, il est illégal. Tu pourrais te voir infliger une amende, être poursuivi au pénal, perdre ton permis ou aller en prison.

Pose tes clés. Ne conduis pas gelé

  • Le cannabis altère ta capacité à conduire en affectant ton équilibre et ta coordination, ta motricité, ton attention, ton jugement, ton temps de réaction et ta capacité à prendre des décisions. Ne risque pas ta vie ou celle des autres en conduisant gelé.
  • 19 % des jeunes ont déclaré avoir déjà pris le volant dans les quatre heures suivant la consommation de cannabis. Ne risque pas ta vie ou celle des autres : ne conduis jamais gelé.
  • 35 % des jeunes déclarent avoir déjà été passager avec un conducteur/une conductrice qui a consommé du cannabis au cours des quatre heures précédentes. Ne mets pas ta vie en danger, ne monte jamais en voiture avec un conducteur/une conductrice qui a consommé de la drogue.
  • Conduire après avoir consommé de la drogue ne vaut jamais la peine de perdre la vie ou de mettre la vie des autres en danger. Organise-toi pour pouvoir rentrer chez toi en toute sécurité avec un ami, un membre de ta famille, un taxi ou un covoiturage. Cette décision pourrait te sauver la vie.

Ne prends pas le volant si tu as bu

SNSJV
  • Les collisions entre véhicules à moteur sont la troisième cause de décès chez les 16-25 ans, et l’alcool intervient dans près de la moitié. Ça ne vaut pas la peine de risquer sa vie. Ne bois pas quand tu prends le volant.
  • Quand tu choisis de conduire en état d’ivresse, tu ne mets pas seulement ta propre vie en danger, mais aussi celle des autres. Ne prends pas le volant si tu choisis de boire.
  • Un tiers des Canadiens qui déclarent avoir conduit avec des facultés affaiblies boivent principalement avec leurs amis proches, leurs partenaires et leur famille. Parles-en. Fais savoir à tes amis et aux membres de ta famille que ce n’est pas une bonne idée de boire et de conduire en état d’ivresse.
  • Organisez-vous à l’avance si toi ou tes amis comptez boire. Assurez-vous d’avoir un chauffeur désigné, de vous faire déposer par un ami, de prévoir d’appeler un taxi ou de prendre les transports en commun. 
  • Si tu sais que tu vas boire dans un endroit isolé où les possibilités de transport sont limitées, prévois de rentrer chez toi avec des amis ou demande à ton hôte si tu peux rester dormir sur place. Prévois toujours un plan : ne prends jamais le volant avec des facultés affaiblies.

Les trains roulent plus vite que vous ne pensez. Évitez les voies ferrées.

SNSJV
  • Un train en marche peut aller plus vite qu’il n’y paraît. Les trains peuvent nécessiter jusqu’à deux kilomètres pour s’arrêter complètement et, contrairement aux voitures, ils ne peuvent pas faire d’écart pour éviter une collision. N’oubliez pas qu’un train ne peut pas vous éviter, mais que vous, vous pouvez éviter un train.
  • Ne traversez les voies ferrées qu’aux passages à niveau désignés. Prendre des raccourcis et traverser n’importe où ailleurs pourrait vous coûter la vie.
  • N’essayez jamais de passer en voiture, de contourner ou de passer derrière des barrières abaissées ou qui se ferment. Aux passages à niveau, les barrières se ferment presque immédiatement avant le passage du train. Respectez les signalisations des chemins de fer, reculez et attendez.
  • Les intrusions sur les voies ferrées sont illégales et constituent un facteur important de décès et de blessures dans le secteur ferroviaire. En 2020, 67 % de tous les incidents ferroviaires impliquant des contrevenants ont été mortels et plus de 33 % ont entraîné des blessures graves. Ne vous aventurez jamais sur une voie ferrée et ne choisissez jamais une voie ferrée comme chemin de promenade ou comme toile de fond pour vos photos.

Sécurité des jeunes conducteurs et Vision Zéro

On ne peut accepter aucun décès dû à la vitesse sur nos routes. Les stratégies et les politiques qui se sont avérées efficaces pour prévenir les excès de vitesse comprennent la conception de réseaux routiers sûrs, le contrôle automatisé de la vitesse et les limitations de vitesse sûres. Des efforts tels que la SNSJV visent à sensibiliser et à éduquer le public pour soutenir ces approches fondées sur des données probantes.