Prévention des chutes

La prévention des chutes est d’une importance critique, car la population canadienne vieillit. Sans stratégies gagnantes de prévention, nous ferons face à la question difficile et pressante de fournir les traitements et les équipements pour ceux qui auront été blessés à cause d’une chute.

Considérant le taux actuel de chutes au Canada, chaque province aura besoin de bâtir plusieurs nouveaux hôpitaux pour accommoder le nombre croissant de personnes âgées qui requerront des traitements hospitaliers après une chute, à moins que des efforts éprouvés de prévention soient mis en place.

  • On estime qu’une (1) personne sur trois (3) âgée de plus de 65 ans fera vraisemblablement une chute au moins une fois l’an. Au Canada, cela s’est traduit en 1.6 million d’aînés qui sont tombés au moins une fois en 2011.
  • Avec la projection du nombre de personnes âgées au Canada qui augmentera de 4.2 millions à 9.8 millions entre 2005 et 2036, le nombre estimé de personnes âgées qui chuteront au moins une fois par année augmentera de 3.3 millions.
  • En 2004, les personnes âgées de 65 ans et plus comptaient pour environ 13 % de notre population et les coûts directs des soins liés aux chutes furent de 2 milliards $. D’ici 2031, on prévoit que les adultes âgés constitueront plus de 24 % de la population totale du Canada et approximativement 4.4 milliards $ seront dépensés pour les coûts des soins directs de santé pour des blessures reliées à des chutes parmi cette population âgée.

Les chutes coûtent aux Canadiens plus que toutes les autres types de blessures, avec un fardeau économique total estimé à 6 milliards $. Ces données à elles seules démontrent clairement le besoin dune action nationale autour de cette question.

  • Les Canadiens de plus de 65 ans ont un taux de blessures reliées aux chutes neuf (9) fois plus élevé comparativement à ceux de moins de 65 ans.
  • Près de la moitié des aînés canadiens qui tombent subissent de sérieuses blessures, comme des fractures et des entorses. 95 % des fractures de hanches sont dues à des chutes chez les gens de plus de 65 ans.
  • 85 % des hospitalisations des aînés canadiens sont sur le compte des chutes.

Programme canadien de prévention des chutes (PCPC)

Ce cours de certification de deux (2) jours donne aux participants les connaissances et les habiletés dont ils ont besoin pour opérer une approche aux chutes et un plan de prévention des blessures reliées aux chutes chez les aînés en se basant sur des données probantes. Le programme s’adresse spécialement à tous ceux qui conçoivent, planifient et implantent des programmes et des initiatives de prévention. Tous les praticiens œuvrant en prévention des blessures dans les résidences de personnes âgées et les foyers de soins, dans les services médicaux d’urgence, des hôpitaux, les infirmiers et infirmières en santé et les ONG devraient considérer de compléter cette certification.

Programmes et ressources en prévention des chutes

Smart Moves

Le set d’outils a été conçu pour les aînés et ceux qui en prennent soin de sorte de réduire le risque de chutes dans les résidences ou dans la communauté. Les ressources incluent une affiche d’exercices pour le renforcement des muscles et des os pour améliorer l’équilibre.

Trouver l’équilibre

Le programme, coordonné par le Centre pour la recherche et le contrôle des blessures de l’Alberta, est une campagne conçue pour augmenter la sensibilisation à la prévention des chutes parmi les personnes âgées de l’Alberta. La campagne fait la promotion de stratégies dans la vraie vie pour réduire leur risque de chuter.

Stratégies et action pour une vie autonome (SAVA)

Le programme, coordonné par l’Unité de recherche et de prévention des blessures de la Colombie-Britannique, cible les travailleurs en santé communautaire et les professionnels en soin de santé des résidences qui fournissent de l’aide aux clients qui reçoivent des services d’aide de résidence financés par des fonds publics. Les éléments principaux sont un programme de formation en prévention des chutes pour les travailleurs en santé communautaire et pour les professionnels en santé en résidence, un système de suivi et de report des chutes, la mise en place d’une évaluation des risques centrée sur le client et d’un outil de prévention, et des protocoles pour identifier et s’occuper de ceux qui auront été déterminés être à risque de faire des chutes.

Congrès national 2014 de la prévention des chutes

Ce congrès national se déroulera les 27 et 28 mai 2014, organisé conjointement par le Centre de ressources en prévention des blessures de l’Ontario situé chez Parachute, l’Unité de recherche et de prévention des blessures de la Colombie-Britannique et le Réseau de réadaptation de Toronto.

Pourquoi devriez-vous y participer :

  • Il réunira des experts canadiens et internationaux pour partager les meilleures pratiques, la recherche, les avancées cliniques et les innovations des politiques.
  • Se réseauter avec vos collègues du domaine de la recherche, de la pratique et des politiques de la santé des aînés pour partager de l’information et des expériences.
  • Apprendre de conférenciers dynamiques et entendre parler des perspectives internationales.
  • En retirer des scénarios d’implantation dans un contexte canadien.

Inscription et renseignements

Si vous êtes dans l’impossibilité de participer à notre congrès, assurez-vous de suivre #watchyourstep14 sur Twitter.

Recherche

Chutes chez les aînés au Canada

Ce rapport publié par l’Agence de santé publique du Canada est le deuxième et le plus récent sur le sujet des données d’hospitalisation dues aux chutes des aînés, de même que des facteurs de risques, en faisant ainsi un outil important pour les concepteurs de politiques, les chercheurs, les programmeurs communautaires et les praticiens. Avec ces connaissances, les aînés seront servis avec de meilleurs programmes et de meilleures initiatives de prévention, mieux ciblés.