Comprendre les divers stades associés au siège d’auto

Les preuves qui s'accumulent démontrent que les sièges d'auto face vers l'arrière protègent bien mieux que ceux face vers l'avant, offrant jusqu'à 75% plus de protection. Par conséquent, les organisations telles que SécuriJeunes Canada souhaitent promouvoir la pratique d'asseoir les jeunes enfants dans des sièges d'auto face vers l'arrière aussi longtemps que possible. Cela signifie d'encourager les parents à résister à la tentation d'asseoir leurs enfants dans un siège d'auto face vers l'avant à compter de l'âge d'un an.

Existe-il une manière simple de comprendre les divers stades associés au siège d'auto?

Bien que les lois provinciales concernant les sièges d'auto au Canada diffèrent légèrement, si vous respectez nos recommandations, vous satisferez aux lois en vigueur dans n'importe quelle province ou n'importe quel territoire canadien ou les dépasserez, et vous fournirez une protection maximale à votre enfant. Dans l'intérêt véritable de votre enfant, ne vous hâtez pas de passer trop tôt au stade de siège d'auto suivant.

Sièges d'auto face vers l’arrière

Les bébés doivent être assis dans des sièges d'auto dos à la route aussi longtemps que possible car c'est le modèle qui leur confère le plus de protection étant donné leur vulnérabilité. Nous recommandons que les parents continuent d'utiliser un siège d'auto face vers l’arrière même lorsque leur enfant dépasse le critère standard de 10 kg (22 lb) obligatoire en vertu de certaines lois provinciales. De nombreux sièges d'auto face vers l’arrière sont aujourd'hui conçus pour des enfants beaucoup plus lourds et plus grands et nous encourageons vivement l'utilisation de tels modèles. Bien que trois provinces adoptent le critère de l'âge d'un an pour déterminer le moment de passer au siège d'auto face vers l’avant, nous demandons avec insistance aux parents de dépasser les exigences de ce critère et d'utiliser des sièges d'auto face vers l’arrière tant et aussi longtemps que le modèle convient à la taille et au poids de l'enfant et jusqu'à ce que celui-ci marche avec confiance et sans aide, ce qui indique que sa colonne vertébrale s'est bien développée.

Sièges d'auto face vers l’avant

Une fois que la taille et le poids de l'enfant ont dépassé les restrictions relatives à son siège d'auto face vers l'arrière et qu'il peut marcher sans aide (dépassant facilement l'âge d'un an), celui-ci peut s'asseoir dans un siège d'auto face vers l’avant adapté à sa taille et à son poids. Nous encourageons vivement les parents à opter pour un siège face vers l'avant qui correspond à des valeurs de taille et de poids plus élevées, de sorte que l'enfant pourra s'y asseoir pendant une bonne partie de sa croissance.

Siège d’appoint

Une fois que la taille et le poids de l'enfant ont dépassé les restrictions relatives à son siège d'auto face vers l'avant, le moment est venu d'essayer certains modèles de siège d'appoint. Il est important que le siège soit bien ajusté à l'enfant, de sorte qu'il peut être nécessaire d'essayer plusieurs types; des renseignements non scientifiques suggèrent que les sièges d'appoint à dossier haut sont préférables. Le siège d'appoint doit faire en sorte que la ceinture abdominale du véhicule repose au niveau des hanches de l'enfant et la ceinture diagonale au centre de la région de l'épaule, sans toucher au cou. Nous encourageons vivement les parents à asseoir leur enfant dans un siège d'appoint jusqu'à celui-ci mesure au moins 145 cm (4 pieds et 9 pouces), comme la loi l'exige dans certaines provinces.

Ceinture de sécurité seule

À utiliser une fois atteint le stade de développement où la taille et le poids de l'enfant dépassent les restrictions relatives à son siège d'appoint, ou que le siège ne permet plus de faire en sorte que la ceinture sous-abdominale et le baudrier reposent aux bons endroits sur le corps de votre enfant. Lorsque ce stade est près d'être atteint, veillez à vérifier l'endroit où repose la ceinture du siège, conformément au fonctionnement prévu du siège d'appoint. La ceinture sous-abdominale du véhicule doit reposer au niveau des hanches de l'enfant et le baudrier au centre de la région de l'épaule, sans toucher au cou. Dans le cas où ni la ceinture du siège seule, ni le siège d'appoint actuel ne font en sorte que la ceinture sous-abdominale et le baudrier reposent aux bons endroits, un autre modèle de siège d'appoint s'impose jusqu'à ce que l'enfant soit un peu plus grand.