Prévention de la noyade

Les noyades sont la deuxième cause de décès consécutifs à des blessures pour les enfants canadiens. Chaque année, presque 60 enfants se noient- ce qui équivaut à plus de deux salles de classe remplies d'enfants. Chaque année, 140 autres enfants doivent être hospitalisés à la suite d'une quasi noyade qui peut créer des séquelles à long terme. Une quasi noyade peut modifier le mode de pensée, d'apprentissage et les jeux d'un enfant.

Prévention efficace des noyades

Surveiller attentivement. Les enfants âgés de moins de 5 ans – ou tout enfant plus âgé ne sachant pas bien nager – doivent être à portée de main des adultes quand ils sont dans l’eau ou à proximité. Les études révèlent que le manque de surveillance est un facteur très important dans de nombreux cas de noyade.1

Éviter d’utiliser des sièges de bain pour bébé. Ces sièges ont déjà provoqué des noyades.2 Même si les mises en garde des étiquettes avertissent les parents ou les responsables d’enfants de ne pas s’éloigner, les sièges de bain sont parfois  considérés, à tort, comme pouvant remplacer la surveillance d’un adulte. Cela donne alors la fausse impression qu’il est possible de vaquer à d’autres activités pendant que l’enfant est dans la baignoire.3 Des enquêtes effectuées au Canada et aux États-Unis indiquent que presque la moitié des parents utilisent des sièges pour enfants.4, 5

Installer, sur les quatre côtés d’une piscine privée, une clôture de 1,2 m (4 pieds) munie d’une porte à fermeture automatique. Selon les chercheurs, l’installation d’une clôture pourrait empêcher 7 noyades sur 10 chez les enfants âgés de moins de 5 ans.6, 7 Dans de nombreuses maisons, la cour arrière est protégée par une clôture, mais la piscine reste directement accessible à partir de l’arrière de la maison. Ces clôtures ne permettent donc pas de prévenir les noyades accidentelles.

Porter des gilets de sauvetage en bateau. Environ 90 % des plaisanciers qui se sont noyés au Canada ne portaient pas de gilet de sauvetage.1 Les plaisanciers doivent choisir des gilets de sauvetage adaptés à leur poids et boucler leurs sangles. Sans ce type de gilet, les eaux froides du Canada peuvent rendre la survie problématique, même pour un bon nageur adulte.

Apprendre aux enfants à nager en association avec les techniques de survie. Peu d’études ont été effectuées sur l’efficacité des leçons de natation comme méthode de prévention des noyades chez les enfants. Il est donc recommandé que les enfants apprennent à nager. Les adultes en revanche ne doivent pas systématiquement supposer que savoir nager peut empêcher une noyade.8, 9

Note en fin de texte

1 Canadian Red Cross Society. What we have learned: 10 years of pertinent facts about drownings and other water-related injuries in Canada 1991-2000. Ottawa; 2003.
2 Health Canada. Proposal for legislative action on infant bath seats and bath rings. In. Ottawa; 2007.
3 Byard RW, Donald T. Infant bath seats, drowning and near-drowning. J Paediatr Child Health 2004;40(5-6):305-7.
4 Lee LK, Thompson KM. Parental survey of beliefs and practices about bathing and water safety and their children: guidance for drowning prevention. Accid Anal Prev 2007;39(1):58-62.
5 Safe Kids Canada. Safe Kids Week 2003 decima public opinion survey. In. Toronto; 2003.
6 Thompson DC, Rivara F. Pool fencing for preventing drowning in children. The Cochrane Collaboration; 1998.
7 Stevenson MR, Rimajova M, Edgecombe D, Vickery K. Childhood drowning: barriers surrounding private swimming pools. Pediatrics 2003;111(2):e115-e9.
8 Brenner RA, Saluja G, Smith GS. Swimming lessons, swimming ability, and the risk of drowning. Injury Control and Safety Promotion 2003;10(4):211-6.
9 Brenner RA, Taneja GS, Haynie DL, Trumble AC, Qian C, Klinger RM, et al. Association between swimming lessons and drowning in childhood: a case-control study. Arch Pediatr Adolesc Med 2009;163(3):203-10.