Aires de jeu avec aménagements aquatiques

Les aires de jeu peuvent être situées à proximité de plans d'eau naturels, comme des étangs, des lacs ou des ruisseaux. D'autres plans d'eau, comme les fontaines à jets douchants et les pataugeoires, sont incorporés aux plans des aires de jeu afin de rendre celles-ci plus attrayantes et de diversifier les jeux des enfants. Ces deux types de plan d'eau présentent un risque de noyade pour les enfants en bas âge.

Enfant jouant dans le parc de l'eau

Bien que les enfants plus âgés soient également exposés à un risque de noyade, des études démontrent que ce risque est le plus élevé chez les jeunes enfants âgés de moins de five ans pour les raisons suivantes :

  •  Il ne leur suffit que de 2,5 cm d'eau (1 po) pour se noyer;
  •  L'eau les attire, mais ils ne peuvent pas en comprendre les dangers;
  • Leur sens de l'équilibre et leur coordination sont insuffisants, ce qui augmente leur risque de chute dans des plans d'eau.

Afin de réduire ce risque, on recommande fortement une supervision adulte active (demeurer à la portée et à portée de vue des enfants) en ce qui concerne les enfants âgés de moins de cinq ans. Quant aux enfants plus âgés, le fait de demeurer à la portée et à portée de vue des enfants réduit également le risque de noyade.

Normes pour les pataugeoires ou les fontaines à jets douchants publiques

Les fontaines à jets douchants ne sont pas visées par la norme de l'Association canadienne de normalisation (CSA) sur les aires et l'équipement de jeu. La dernière version de cette norme, publiée en 2007, contient quelques recommandations dont tenir compte si un plan d'eau est proche d'une aire de jeu, mais ces lignes directrices ne font pas partie de l'ensemble des normes officielles. Les aménagements aquatiques y sont présentés comme encourageant la créativité et l'agrément des enfants. Ils posent cependant également un risque de noyade.

La norme de la CSA souligne l'indispensable efficacité de l'écoulement de ce matériel, afin qu'il ne permette pas à l'eau de s'y accumuler et qu'il ne la retienne pas non plus. L'eau stagnante pose un risque de noyade, ainsi que d'autres risques liés à la santé publique (comme la prolifération bactérienne).

On doit signaler immédiatement tout équipement brisé ou endommagé d'une fontaine à jets douchants afin de prévenir les blessures ou la noyade.