Prévention des empoisonnements

Issue

Enfant debout devant une armoire à pharmacieL'empoisonnement est un enjeu de santé publique beaucoup plus important que ce qui est généralement reconnu. Pour les Canadiens de tous âges, l'empoisonnement constitue la quatrième cause de décès et d'invalidité permanente totale. Les enfants, en particulier, sont très vulnérables aux empoisonnements accidentels. Les chercheurs estiment que la moitié des expositions au poison impliquent des enfants de moins de six ans. 

Problème

Dû à leur curiosité croissante et à leur inexpérience, les enfants sont particulièrement exposés au risque d'empoisonnement : ils commencent à grimper et à atteindre de nouvelles choses, alors qu'ils n'ont nécessairement l'expérience pour savoir quoi éviter.

Selon les estimations :

  • La moitié de toutes les expositions au poison impliquent des enfants de moins de six ans.
  • Sept enfants âgés de 14 ans ou moins meurent d'un empoisonnement chaque année au Canada
  • 1 700 autres sont hospitalisés pour de graves blessures
  • Les centres antipoison au Canada reçoivent environ 160 000 appels chaque année
  • Près de 80 000 de ces appels sont fait par des parents paniqués et concernent un enfant de moins de six ans. 

L'ingestion de médicaments compte pour 67 per cent de toutes les blessures accidentelles chez les enfants. Les autres empoisonnements sont causés par une grande gamme de produits, tels que les produits de nettoyage domestique, l'alcool, les plantes, les engrais, les pesticides, le diluant pour peinture et l'antigel. Le goût mauvais d'une substance peut arrêter un adulte de la consommer, mais ce n'est pas le cas pour les jeunes enfants. Leur sens du goût est différent de celui d'un adulte, ce qui signifie qu'ils sont capables de boire des substances comme du lave-glace sans être découragés par le goût. 

Solution

La meilleure façon de prévenir les empoisonnements est d'utiliser une approche à plusieurs facettes qui combine éducation, mises en application et modifications de l'environnement.

La prévention efficace des empoisonnements met l'emphase sur plusieurs piliers:

  • L’éducation des familles sur la prévention aux empoisonnements
  • Un entreposage sécuritaire des substances potentiellement toxiques
  • Une limite de la quantité de médicaments potentiellement dangereux pouvant être achetés en vente libre dans un seul emballage
  • L'obligation d'avoir un détecteur de monoxyde de carbone dans chaque domicile
  • Un numéro de téléphone national permettant d'obtenir de l'information sur les empoisonnements
  • L'établissement et la coordination d'une collecte et d'une surveillance de données

Endossements

Les organisations suivantes ont entériné la Semaine SécuriJeunes 2012, avec l'accent mis sur la prévention des empoisonnements.

  • Alberta Centre for Injury Control and Research
  • Association canadienne de santé publique
  • Association canadienne des centres antipoison
  • Association des Chefs de Pompiers du Nouveau-Brunswick
  • Association des infirmières et infirmiers du Canada
  • BC Injury Research & Prevention Unit
  • Canadian Collaborative Centres for Injury Prevention and Control
  • Centre anti-poison de l’Ontario
  • Child Safety Link
  • Clubs Garçons et Filles du Canada
  • Collaboration atlantique pour la prévention des blessures
  • Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
  • Communautés Sécuritaires Canada
  • Conseil canadien de la sécurité
  • Groupe CSA
  • IWK Regional Poison Centre (Nouvelle-Ēcosse)
  • Kidde
  • Ontario Medical Association
  • Pensez d’Abord
  • Safe Kids Worldwide
  • Sandbox Project
  • Saskatchewan Prevention Institute
  • SMARTRISK
  • Société canadienne de pédiatrie
  • Ville de Toronto


Position sur la prévention des empoisonnements

Livre blanc sur la prévention des empoisonnements chez les enfants au Canada