Notre historique

Parachute est un organisme national à but non lucratif, qui a vu officiellement le jour en juillet 2012 pour devenir un chef de file en prévention des blessures; il regroupe les anciens organismes Communautés sécuritaires Canada, SécuriJeunes Canada, SAUVE-QUI-PENSE et Pensez d’Abord Canada.

Le processus de fusion a débuté en 2009 lorsque les dirigeants des quatre organisations se sont réunis pour trouver des moyens de travailler ensemble de façon plus formelle. Cette rencontre a été suivie d’une consultation nationale qui a donné lieu au rapport intitulé Une seule voix pour un Canada plus sécuritaire , publié en juin 2010. Les quatre organisations ont ensuite exploré les divers moyens de structurer la fusion.

Finalement, un nouvel organisme portant le nom de Parachute est né, fruit de l’expertise et de l’expérience des quatre anciennes organisations; sa mission : contribuer plus activement à la cause de la prévention des blessures par le truchement de la sensibilisation, de la défense des intérêts et de l’action. 

À propos de nos anciennes organisations

Communautés sécuritaires Canada

Fondée en 1996 par Paul Kells, qui a perdu son fils de 19 ans, Sean, suite à une explosion sur son lieu de travail, Communautés sécuritaires Canada s’était donnée pour mission de faire du Canada le pays le plus sûr au monde, un lieu où il fait bon vivre, apprendre, travailler et jouer. L’organisation a, pour ce faire, aidé les communautés du pays à mettre sur pied les capacités et les ressources nécessaires pour élaborer des programmes coordonnés et concertés, conçus pour minimiser la douleur et les coûts associés aux blessures et promouvoir une culture de la sécurité pour tous les citoyens. 



Communautés sécuritaires Canada (et désormais Parachute) désignent des communautés canadienne ayant fait la preuve qu’elles sont capables de relever les défis associés aux blessures, de façon réfléchie et stratégique.

SécuriJeunes Canada

SécuriJeunes Canada a été fondé en 1992 par le David Wesson, chirurgien à l'Hospital for Sick Children (Toronto), qui avait constaté que bon nombre de ses cas de médecine étaient liés à des accidents prévisibles et évitables. Il s'est alors mis à la recherche d'une manière d'aider les parents à assurer la sécurité de leurs enfants et de modifier les milieux où ils vivent, apprennent et jouent. L'organisme SécuriJeunes Canada constitue l'aboutissement de ses recherches.

SécuriJeunes Canada avait pour mission de créer des milieux plus sécuritaires partout au pays, afin de réduire le nombre de blessures évitables, lesquelles constituent la cause principale de décès chez les enfants et les jeunes canadiens.  SécuriJeunes Canada adoptait une approche coopérative et novatrice visant à créer des partenariats, à effectuer des recherches, à informer le public et à défendre la cause dans le but de prévenir les blessures graves chez les enfants, les jeunes et leurs familles.


Pensez d’Abord Canada

Fondée en 1992 par le célèbre neurochirurgien Charles Tator et par d’autres personnes soucieuses de leur milieu, Pensez d’Abord Canada était une organisation nationale à but non lucratif, vouée à la prévention des traumatismes crâniens et médullaires. Il existe encore des sections Pensez d’Abord dans chaque province canadienne, qui propagent les messages de prévention des blessures véhiculés par Parachute. Gérés par des bénévoles dévoués, dont certains sont des professionnels de la santé, des professeurs, des entraîneurs et des personnes qui ont subi des blessures graves, ces sections mettent en œuvre les programmes de Parachute dans leurs communautés locales et sensibilisent leurs membres aux méthodes simples et efficaces pour se protéger des graves traumatismes crâniens et médullaires.

Pensez d’Abord enseigne aux jeunes et aux enfants d’âge scolaire, ainsi qu’à des équipes sportives et à des bénévoles communautaires, comment se livrer à leurs activités préférées de façon sécuritaire. L’organisation transmet son message en faisant pression pour l’adoption de politiques  en matière de santé publique, et en participant aux activités de plusieurs coalitions qui tentent de sensibiliser les Canadiens à la prévention des blessures dans les collectivités du pays. Pensez d’Abord conclut également des partenariats en recherche sur les causes des blessures et sur l’efficacité de ses programmes de prévention.

SAUVE-QUI-PENSE

SAUVE-QUI-PENSE était une organisation nationale à but non lucratif vouée à prévenir les blessures et à sauver des vies, en aidant les Canadiens à cerner et à gérer les risques les entourant. Elle œuvrait principalement auprès des jeunes, qui forment le groupe d’âge le plus sévèrement touché par les blessures. 

Robert Conn, chirurgien renommé en cardiologie pédiatrique, fonda en 1991 la Fondation canadienne de prévention des blessures, qui fut renommée plus tard SAUVE-QUI-PENSE. Il décida de déposer son scalpel, sachant qu’il pourrait sauver davantage de vies en œuvrant pour la prévention des blessures avant qu’elles ne se produisent, plutôt qu'en tentant de réparer les dégâts.

Comprendre que le risque fait partie de l’existence et que, pour bon nombre d’entre nous, prendre des risques donne un sens à la vie sont les concepts à l’origine de la philosophie SAUVE-QUI-PENSE. Les programmes SAUVE-QUI-PENSE mettent l’accent sur les choix positifs qui peuvent être fait pour réduire le risque de blessures tout en continuant à profiter de la vie. Les programmes SAUVE-QUI-PENSE (désormais les programmes Parachute) sont axés sur cinq choix simples et positifs qui peuvent s’appliquer à toutes les sphères de l’existence, notamment la conduite, les activités sportives ou même simplement la traversée d’une rue : Attache-toi, Regarde d’abord, Porte l’équipement, Suis une formation et Conduis la tête claire.