Les protocoles sur les commotions cérébrales dans le sport sont maintenant adoptés

Ottawa, le 8 juin 2018 – À peine neuf mois après que Parachute a annoncé les toutes premières Lignes directrices canadiennes sur les commotions cérébrales dans le sport, un nombre croissant d’organismes nationaux de sport du Canada ont mis en place des protocoles sur les commotions cérébrales qui sont harmonisés avec les principes et les pratiques exemplaires énoncés dans les lignes directrices.

Avec le concours de l’Agence de la santé publique du Canada et de concert avec le ministère du Patrimoine canadien (Sport Canada), Parachute a collaboré avec les organismes nationaux de sport pour veiller à ce que toute la communauté du sport amateur du Canada adopte les protocoles de commotions cérébrales ou mette à jour les leurs dans le but de les harmoniser avec les lignes directrices canadiennes.

Parachute a travaillé en étroite collaboration avec des spécialistes des commotions cérébrales de partout au pays pour mieux comprendre quelles sont les stratégies de prévention, de reconnaissance et de prise en charge des commotions cérébrales les plus efficaces, ce qui a donné lieu à la publication des lignes directrices canadiennes le 28 juillet 2017. L’objectif était que 20 organismes nationaux de sport se joignent au projet dans un délai d’un an, mais, à ce jour, 42 des 56 organismes nationaux de sport financés par Sport Canada, autant pour les sports d’hiver que pour les sports d’été, participent au projet. D’autres organismes nationaux de sports sont en train d’adopter ou de mettre à jour leurs protocoles. 

En outre, Parachute, en partenariat avec Ophea, a travaillé avec des éducateurs pour créer des ressources sur les commotions cérébrales à l’intention des écoles, notamment une stratégie détaillée de retour à l’école. Parachute a aussi élaboré un cours en ligne accrédité de formation médicale continue destinée aux professionnels de la santé. Le nouvel outil de formation et de sensibilisation en matière de commotions cérébrales à l’intention des professionnels de la santé (CATT – Medical Professionals) met l’accent sur les meilleures méthodes d’évaluation et de prise en charge des commotions cérébrales et sur les cas où l’aiguillage vers des soins spécialisés pourrait s’avérer nécessaire.

Cette démarche est un complément aux efforts continus et coordonnés de tous les partenaires, dont les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, pour harmoniser la reconnaissance et la prise en charge des commotions cérébrales et elle montre à quel point la sécurité dans les sports est essentielle à la santé. C’est aussi un exemple à suivre pour tous les organismes canadiens qui permettent aux enfants, aux jeunes et aux athlètes de faire de l’activité physique, de s’adonner à des loisirs et de pratiquer des sports en toute sécurité, à partir du terrain de jeu jusqu’aux plus hauts niveaux de compétition. Tous les organismes et chefs de file au niveau national, provincial régional ou local sont incités à se servir du modèle de protocole sur les commotions cérébrales qui peut être consulté gratuitement à partir des sites suivants :

www.parachutecanada.org/commotion-cerebrale (français)
www.parachutecanada.org/concussion (anglais) 

 

Renseignements supplémentaires

Membres du Comité consultatif d’experts sur les commotions cérébrales de Parachute 

Renseignez-vous sur le projet d’harmonisation des protocoles sur les commotions cérébrales

 

Faits en bref

  • Les commotions cérébrales dans le sport constituent un problème de santé publique reconnu en raison de leur fréquence et du risque de conséquences à court et à long terme. Elles peuvent causer des symptômes cognitifs, émotionnels et physiques et, si elles ne sont pas détectées, elles peuvent entraîner la mort.
  • Les sports, les loisirs et l’activité physiques apportent de nombreux bienfaits importants aux enfants et aux adolescents. Il est possible de prévenir les commotions cérébrales et de réduire au minimum les risques pour les participants. La majorité des commotions cérébrales qui sont reconnues et prises en charge rapidement se résorbent dans les deux à quatre semaines.
  • Le gouvernement du Canada a investi 1,4 million de dollars pour élaborer une approche globale fondée sur des données probantes pour prévenir et prendre en charge les commotions cérébrales ainsi que pour sensibiliser les Canadiens à cet égard.

 

Citations

« Trop de gens subissent des commotions cérébrales lors d’activités sportives et récréatives, et les conséquences sont parfois tragiques. Ce que nous voulons, c’est réduire la fréquence et la gravité des lésions cérébrales chez les Canadiens, en particulier les jeunes. Ces nouveaux protocoles reposant sur des données probantes sont des outils importants pour favoriser un retour sécuritaire à la vie quotidienne et au sport après une commotion cérébrale. »

- L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé

 

« Grâce au leadership de Parachute Canada, les entraîneurs, enseignants, parents et athlètes auront accès à des outils pour les aider à prévenir, à reconnaître et à gérer les commotions cérébrales, et ce, à tous les échelons sportifs. Je suis fière des efforts déployés jusqu’à maintenant par la communauté sportive et je souhaite que nous continuions tous à faire avancer cet important dossier. »

- L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées

 

« Nous tenons à remercier l’Agence de la santé publique du Canada d’appuyer l’important travail visant à faire en sorte que les organismes de sport amateur du Canada disposent de protocoles harmonisés et fondés sur des données probantes qui mettent l’accent sur des stratégies de prévention, de reconnaissance et de prise en charge des commotions cérébrales. Ces protocoles continuent d’être établis partout au pays pour les athlètes, et nous avons hâte de rendre ces importants outils accessibles à grande échelle dans nos collectivités : pour les coéquipiers, les parents, les entraîneurs, les officiels, les enseignants, les entraîneurs et les professionnels de la santé. »

- Steve Podborski, O.C., président et chef de la direction de Parachute

 

 

– 30 –

 

 

Contact média

Kelley Teahen, Parachute
647-776-5128 [bureau]
416-886-0950 [cellulaire]
media@parachutecanada.org

https://www.linkedin.com/company/parachute---leaders-in-injury-prevention/?originalSubdomain=ca

Au sujet de Parachute

Parachute est un organisme national à but non lucratif dont le mandat est de réduire les répercussions dévastatrices des blessures évitables au Canada. Les blessures sont la première cause de mortalité chez les Canadiens de 1 à 44 ans; toutes les neuf heures, un enfant meurt pour cause de blessure. Le fardeau financier que cela engendre est faramineux : les blessures coûtent chaque année 27 milliards de dollars à l’économie canadienne. Par l’information et l’éducation, Parachute met tout en œuvre pour sauver des vies et faire du Canada un pays exempt de blessures. Pour plus de renseignements, consultez le site parachutecanada.org, et suivez-nous sur TwitterFacebook et LinkedIn.