Légalisation du cannabis au Canada : n’oubliez pas que le cannabis peut être toxique chez les enfant

TORONTO, le 10 octobre 2018. – Une semaine avant la légalisation du cannabis à usage récréatif pour les adultes canadiens, Parachute, le principal organisme de bienfaisance voué à la prévention des blessures au Canada, se joint aux centres antipoison du pays pour rappeler à la population que le cannabis, à l’instar de l’alcool et des médicaments sur ordonnance, peut être très néfaste pour les enfants et qu’il doit, par conséquent, être rangé de façon sécuritaire.

« L’ingestion accidentelle de cannabis par des enfants constitue un important problème de santé publique, qui a fait l’objet de nombreuses recherches et études de cas », explique Steve Podborski, président et chef de la direction de Parachute. « Les produits de cannabis doivent être rangés de la même manière que les médicaments et les autres produits potentiellement toxiques : ils doivent être placés dans un emballage ou un contenant à l’épreuve des enfants et entreposés dans un endroit verrouillé et hors de la portée des enfants. »

Selon la Dre Margaret Thompson, directrice médicale des centres antipoison de l’Ontario, du Manitoba et du Nunavut,et directrice de l’Association canadienne des centres antipoison, tous les centres antipoison du pays ont recensé une augmentation des cas d’exposition au cannabis, y compris chez les mineurs. Selon une étude menée par les centres antipoison de l’Ontario, du Manitoba et du Nunavut, le nombre d’appels concernant l’exposition au cannabis chez les enfants âgés entre 2 et 18 ans a bondi de 50 % entre 2013 et 2017, passant de 116 à 234 par an.

Selon M. Podborski, c’est aux adultes qui choisissent de consommer du cannabis qu’incombe la responsabilité de protéger les enfants qui vivent sous leur toit : « À l’heure actuelle, il n’existe aucun règlement qui encadre l’entreposage, l’emballage et l’étiquetage des produits de cannabis. Il est donc primordial de ranger ces produits dans un endroit verrouillé et hors de la portée des enfants. »

Bien que les produits de cannabis comestibles ne seront légalisés qu’en 2019, parents et autres adultes ne doivent pas oublier que ces produits ressemblent aux friandises dont la plupart des enfants raffolent. En effet, un enfant ne peut faire la différence entre un gâteau ou un bonbon à base de cannabis et une gâterie qui n’en contient pas.

La Dre Thompson met aussi en garde contre les effets des ingrédients actifs du cannabis, auxquels les jeunes sont particulièrement sensibles : « Le cannabis peut nuire au développement du cerveau, et sa consommation a été associée au développement précoce de psychoses chez les jeunes. Il se peut que ces derniers n’aient jamais été exposés à cette substance auparavant et qu’ils présentent des effets inattendus après en avoir consommé. »

Les centres antipoison et Parachute lanceront une campagne de sensibilisation sur les médias sociaux le 17 octobre, soit la date de la légalisation du cannabis. Cette campagne, qui aura pour mot-clic #PotCanPoisonKids, portera sur les effets néfastes du cannabis chez les enfants et sur la prévention de l’exposition accidentelle.

Si vous choisissez de garder du cannabis chez vous, veillez à respecter les conseils de sécurité suivants afin d’éviter que vos enfants soient exposés accidentellement à cette substance.

Conseils de sécurité et de prévention de l’exposition au cannabis

  • Entreposage – Les produits de cannabis doivent être rangés de la même manière que les médicaments et les autres produits potentiellement toxiques : ils doivent être placés dans un emballage ou un contenant à l’épreuve des enfants et gardés dans un endroit verrouillé et hors de portée. Étiquetez clairement les produits de cannabis comestibles et conservez-les dans leur emballage d’origine.
  • Utilisation et supervision– Ne consommez jamais de cannabis, peu importe sa forme, en présence d’enfants, que ce soit à des fins médicales ou récréatives, car cela pourrait nuire à votre faculté à leur offrir un environnement sécuritaire. La vue du cannabis peut également créer de la tentation chez les enfants. Après la consommation, rangez immédiatement le produit de cannabis dans son emballage à l’épreuve des enfants et placez-le dans un endroit verrouillé et hors de portée. Après avoir reçu des invités, assurez-vous de ne pas laisser trainer d’alcool ou de résidus de cannabis.
  • Parlez à votre famille, à vos amis et aux gardiens.Si les parents peuvent être à l’origine d’une exposition accidentelle au cannabis, les grands-parents, la parenté, les voisins, les amis et les gardiens peuvent également en être responsables. Demandez aux adultes qui ouvrent leurs portes à vos enfants s’ils consomment du cannabis. Si un membre de votre famille, un ami ou un gardien consomme cette drogue, assurez-vous qu’il la range de façon sécuritaire ou qu’il ne la consomme pas devant vos enfants et lorsqu’ils sont sous sa supervision.
  • Affichez le numéro de votre centre antipoison près de votre téléphone.Si votre enfant ingère du cannabis accidentellement, communiquez avec votre centre antipoison – si ce service n’est pas offert dans votre province ou territoire, appelez le 911.

- 30 -

Personne-ressource pour les entrevues des médias :
Kelley Teahen, directrice des Communications et du Marketing, Parachute
647 776-5128 (bureau) ou 416 886-0950 (téléphone mobile)
media@parachutecanada.org

Parachute
Parachute est le principal organisme de bienfaisance qui se consacre à la réduction des effets dévastateurs des blessures évitables au Canada. Les blessures constituent la principale cause de mortalité chez les Canadiens âgés de 1 à 44 ans et coûtent la vie à un enfant toutes les neuf heures. Qui plus est, elles représentent un fardeau financier de 27 milliards de dollars pour l’économie canadienne chaque année. Parachute effectue un travail d’éducation et de sensibilisation afin de sauver des vies et d’éliminer les blessures graves au pays. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’organisme, visitez le site parachutecanada.org ou suivez-nous sur TwitterFacebook, Instagram et LinkedIn

L’Association canadienne des centres antipoison
L’Association canadienne des centres antipoison est un organisme qui représente tous les centres antipoison du pays ainsi que leurs spécialistes en toxicologie (infirmières et pharmaciens) et leurs médecins toxicologues. Son mandat consiste notamment à fournir des conseils en temps réel aux Canadiens qui ont été exposés ou potentiellement exposés à des substances toxiques, d’assister les professionnels de la santé dans la prise en charge de patients et d’élaborer des stratégies de prévention de l’exposition aux substances toxiques. L’accès aux centres antipoison provinciaux n’est pas mandaté. Il est donc possible que le nombre d’expositions réelles soit sous‑estimé par les statistiques existantes.