avril 2013  

Œuvrer ensemble pour faire progresser le domaine de la prévention des blessures 

 

Ce mois-ci, vous constaterez que notre bulletin est riche d'histoires relatant les nombreuses activités et partenariats auxquels Parachute a pris part récemment. Je suis très reconnaissante à l'égard de nos partenaires et intervenants pour le soutien et l'engagement continus dont ils font preuve.

 

Vous serez très heureux d'apprendre que notre plan stratégique progresse à grands pas; à cet égard, nous espérons recevoir vos commentaires. Nous vous invitons à remplir un bref sondage composé de 10 questions conçues pour obtenir une rétroaction au sujet de la vision et des secteurs de préoccupation de Parachute (cliquer sur « choisir une autre langue » pour obtenir la version française). À ce stade du processus, nous croyons que vos commentaires contribueront à la mise sur pied d'un plan plus efficace, qui mobilisera les Canadiens. Nous vous remercions de prendre le temps de nous faire part de vos suggestions.

 

Nous sommes de plus très satisfaits de constater que les médias continuent de s'intéresser à notre travail de prévention des blessures. Jusqu'à présent cette année, plus de 100 histoires évoquant le travail de Parachute ont été présentées dans la presse imprimée, à la radio, à la télévision et sur Internet, atteignant plus de 17 millions de personnes.

 

Je suis ravie que nous continuions à aller de l'avant ensemble, dans l'objectif de réduire le fardeau des blessures qui pèse sur les Canadiens. Je me réjouis de poursuivre cette aventure avec vous.

 

Louise Logan

Présidente et chef de la direction

  

Parachute copréside le Comité canadien pour la sécurité routière mondiale 

Parachute et l'Association canadienne des professionnels de la sécurité routière coprésideront le Comité canadien pour la sécurité routière mondiale, durant les deux prochaines années, succédant à Transports Canada.

 

Le Comité a vu le jour suite à une résolution de décembre 2005 de l'assemblée mondiale des Nations Unis, comprenant une demande de mise sur pied d'une semaine mondiale dédiée à la sécurité routière. La première semaine mondiale a eu lieu en avril 2007, à l'initiative de l'Organisation mondiale de la Santé et des Commissions régionales des Nations Unis.

 

Les partenaires canadiens de la sécurité routière ont constitué le Comité canadien pour la sécurité routière mondiale (CCSRM), chargé de coordonner le processus de sélection et d'organiser le voyage de huit jeunes délégués canadiens qui ont pris part, en 2007, à l'Assemblée mondiale de la jeunesse pour la sécurité routière; cette initiative a donné lieu à la Déclaration des jeunes sur la sécurité routière. Le Comité canadien de la jeunesse pour la sécurité routière a été constitué suite à cette conférence.

 

Le CCSRM a pour mission d'œuvrer en collaboration avec les intervenants pour mettre en commun l'information afin d'améliorer la sécurité routière au Canada et à l'échelle internationale et de mettre en œuvre des initiatives conjointes, dans la mesure du possible et le cas échéant. Citons, à titre d'exemple d'initiatives conjointes, la Journée nationale du souvenir et Laisse faire la cellulaireLe CCSRM chapeaute également le Comité canadien de la jeunesse pour la sécurité routière. Pour obtenir des renseignements, communiquer avec .(JavaScript must be enabled to view this email address).


Nouvelles ressources sur les commotions sur le site Web de Parachute 

De nouvelles ressources essentielles portant sur les commotions sont désormais disponibles sur le site Web de Parachute ; elles ont été conçues pour soutenir le projet intitulé Prévention des commotions chez les enfants et adolescents qui pratiquent des sports d'équipe. Cette initiative vise à réduire le taux et la gravité des commotions et des traumatismes crâniens chez les enfants et adolescents qui pratiquent des sports d'équipe en réduisant le nombre de cas et en améliorant le processus décisionnel quant au retour au jeu.

 

Par l'entremise d'une entente de contribution avec l'Agence de la santé publique du Canada, Pensez d'Abord Canada, (désormais Parachute), a fait équipe avec l'Association canadienne des entraîneurs, le Centre canadien pour l'éthique dans le sport, et Hockey Canada afin de concevoir de la documentation utile pour les athlètes, familles, entraîneurs et dirigeants, éducateurs, professionnels de la santé et autres intervenants. 

 

Les personnes qui ont assisté à la conférence 2013 donnée par Charles Tator, avec le conférencier d'honneur Ken Dryden, ont eu un aperçu de la documentation, qui comprenddes nouvelles ressources sur les commotions de l'Association canadienne des entraîneurs dans le cadre de son Programme national de certification des entraîneurs, des modules à l'intention des entraîneurs d'athlètes autochtones et des modules d'apprentissage en ligne, un jeu de prise de décision éthique, sécuritaire et active du Centre canadien pour l'éthique dans le sport, un outil d'auto-évaluation et d'engagement et des applications sur les commotions de Hockey Canada pour les téléphones intelligents, conçues pour les enfants et les adultes.

 

Les produits offerts par Parachute proposent des améliorations aux programmes sur les commotions offerts actuellement, notamment le programme TD Pensez d'abord les enfants, la Journée du cerveau et un nouvel outil intitulé 3E's bilingual Concussion Tool Kit, qui aborde les questions d'éducation, d'exécution et d'ergonomie (approche 3E). Toutes ces ressources peuvent être consultées sur le site Web de Parachute, qui offre également des liens vers des documents publiés par nos partenaires.

 

Dans le même ordre d'idées, trois textes gagnants ont été choisis parmi plus de 50 présentations soumises par 128 étudiants de tout le Canada, dans le cadre du concours « Je pense d'abord », lequel mise sur les leçons apprises dans le cadre du Programme TD Pensez d'abord les enfantsLes étudiants soumettent des projets d'activité créative, grâce auxquels ils expliquent, en leurs propres mots, de quelle façon et pour quelle raison « ils pensent d'abord », en vue de prévenir les blessures, lorsqu'ils sont actifs. 

 

Félicitations aux deux classes gagnantes suivantes dont tous les élèves recevront des casques :classe de deuxième année de Madame Matheson, de l'école primaire de Manning, à Manning, en Alberta, pour les dessins aux riches couleurs éclatantes et classe de Madame Englezos, de l'école Trinity Montessori, à Markham, en Ontario, pour les nouvelles et les poèmes créatifs. Consultez toutes les soumissions dans notre album Facebook. Et félicitations à Hannah Malott, du Club Garçons et Filles, Sarnia / Lambton, en Ontario. Voici également un aperçu de quelques participations gagnantes. 

 

Pour finir, la ThinkFirst National Injury Prevention Foundation des États-Unis a mis à jour, dans les dernières années, les vidéos pédagogiques en anglais, en français et en espagnol qui s'adressent aux écoles et aux sections canadiennes Pensez d'Abord. Ainsi, le DVD Street Smart s'adresse aux enfants de niveau primaire tandis que le DVD Think About Your Choices pourra être utilisé par les enseignants des écoles secondaires, des écoles intermédiaires et des établissements d'enseignement postsecondaire. Pour de plus amples renseignements, consulter le site Web. 

 

Semaine SécuriJeunes : parlons des commotions

La semaine SécuriJeunes est une campagne annuelle de sensibilisation publique qui vise à faire prendre conscience de la fréquence et de la gravité des blessures évitables chez les jeunes, lesquelles constituent la principale cause de décès et d'invalidité chez les enfants canadiens. En règle générale, cet événement traite d'un problème unique qui englobe des éléments tels que les relations publiques, l'engagement communautaire, la recherche, les relations avec le gouvernement et la défense des intérêts.

 

Cette année, nous aborderons le thème des commotions, ce qui permettra à Parachute de faire connaître l'excellent travail accompli récemment par notre organisme et ses partenaires, dans le domaine. Pour obtenir des précisions et consulter les ressources, visitez notre site Web et communiquez avec .(JavaScript must be enabled to view this email address), gestionnaire des programmes.

 

State Farm et Parachute lancent la campagne de sécurité au volant destiné aux adolescents 

Grâce à un investissement de 300 000 $ de State Farm, Parachute vient d'annoncer le lancement d'une nouvelle campagne conçue pour réduire la principale cause de décès chez les adolescents canadiens, à savoir les accidents d'automobiles. La chaîne Global TV news couvre l'annonce du lancement.

 

La campagne Parachute de sécurité au volant destiné aux adolescents englobera plusieurs éléments conçus pour sensibiliser davantage la population à ce problème (organisation, au mois d'octobre, d'une semaine nationale de sécurité routière (adolescents), conception d'un site Web central visant à ancrer la campagne, mise sur pied d'un programme destiné aux écoles secondaires et choix de jeunes ambassadeurs dans tout le Canada). Parachute et State Farm procéderont au lancement de la semaine nationale de sécurité routière (adolescents) sur la Colline du Parlement et demanderont instamment au gouvernement canadien d'endosser officiellement cette initiative. Si la campagne est encore à l'étape de la planification, la recherche indique qu'il sera question d'enjeux clés portant sur la distraction au volant et sur conduite avec facultés affaiblies. 

 

Le cours de conduite lui a permis d'éviter un accident

Parachute a le plaisir de bénéficier du soutien de Jeunes Conducteurs du Canada, dans le cadre de la campagne intitulée Est-ce que ça vaut la peine?, alors que l'organisme reconnait l'importance de la formation en conduite automobile lors de l'apprentissage du code de la route. Hannah Kraicer - Melamed, membre de l'équipe consultative des jeunes de Parachute nous a communiqué l'article suivant, dans lequel elle explique en quoi cette formation lui a été utile.

 

J'ai récemment vécu une aventure qui m'a fait prendre conscience des bienfaits de la formation offerte par Jeunes Conducteurs.Je me rendais dans mon chalet en voiture, dans la campagne ontarienne, avec quatre de mes amis. Mon grand-père venait tout juste de me donner une voiture et j'étais impatience d'explorer les alentours de mon université. Je conduisais sur une route à deux voies et la visibilité était réduite; j'ai soudain vu une voiture, phares allumés, qui arrivait face à moi.J'avais appris chez Jeunes Conducteurs à toujours prévoir une voie de sortie et à cet instant précis, j'ai compris pourquoi. J'ai jeté un œil dans mon rétroviseur et vérifié l'angle mort puis j'ai ralenti et me suis rangée sur l'accotement; le conducteur agressif est passé, évitant de justesse mon pare-chocs avant.

 

Je crois qu'il est important que les nouveaux conducteurs soient formés par des professionnels, non seulement pour apprendre le code de la route mais également pour connaître les techniques de sécurité essentielles permettant de protéger le conducteurs du véhicule, ses passagers, les piétons, les autres conducteurs et toute autre personne se trouvant sur la route. Les cours théoriques de Jeunes Conducteurs fournissent un aperçu des règles de conduite et nous font travailler à partir de scénarios qui peuvent se produire lors de la conduite. Les cours interactifs comprennent des exercices de résolution de problèmes et des vidéos ainsi que de l'enseignement plus traditionnel. La formation pratique personnalisée est très rassurante. Je me suis sentie en confiance de savoir que j'étais avec un expert, capable de freiner ou de saisir le volant en cas de problème. Le processus a facilité mon apprentissage.

 

Jeunes Conducteurs s'est donné pour mandat d'apprendre aux élèves la conduite préventive, de les former afin qu'ils puissent contrôler la route et de leur enseigner à être responsable de leur propre sécurité. J'ai acquis les compétences et les techniques requises pour être une conductrice prudente.

 

Publication de l'Ontario Regional Injury Data Report 

L'Ontario Injury Prevention Resource Centre (Centre ontarien de ressources en prévention des blessures), qui se trouve dans les locaux de Parachute, a publié l'Ontario Regional Injury Data Report. Ce rapport fait état du nombre et des taux de visites liées aux blessures dans les services d'urgence ainsi que des hospitalisations et des décès causés par les blessures, pour les six centres de santé de l'Ontario. Il comprend également des recommandations traitant de la prévention des blessures.

 

Les recommandations sur les pratiques fondées sur des données probantes du rapport se rapportent aux principaux problèmes de blessures, pour chaque région. Les chercheurs de l'OIPRC ont formulé des recommandations visant à prévenir les blessures infligées aux conducteurs de véhicules routiers et de véhicules hors route et aux piétons et attribuables aux chutes, aux activités sportives et récréatives, aux empoisonnements, au suicide et à la violence.Un groupe d'experts a fait l'examen de chaque recommandation, avant qu'elle soit finalisée.

 

L'OIPRC souhaite que ce rapport aide les communautés de la province à mieux comprendre les causes des blessures les plus courantes, à l'échelle locale et les meilleures stratégies de prévention à adopter. Les rapports régionaux peuvent être consultés sur le site Web de l'OIPRC.  

 

 

Soutenir le projet de loi 18 - prévenir l'empoisonnement au monoxyde de carbone en Ontario

Parachute est très heureux du fait qu'une importante mesure législative ait été présentée de nouveau en Ontario. Le projet de loi 18: Loi Hawkins Gignac de 2013 exige l'installation obligatoire de détecteurs de monoxyde de carbone dans toutes les maisons ontariennes qui possèdent un garage ou un appareil à combustion, comme un appareil de chauffage ou un foyer. À l'heure actuelle, les détecteurs de monoxyde de carbone ne sont obligatoires que dans les nouvelles maisons construites après le 6 août 2001.

 

Le monoxyde de carbone est la principale cause de décès par empoisonnement accidentel en Ontario, au Canada et en Amérique du Nord. On estime que 414 Canadiens sont morts d'un empoisonnement au monoxyde de carbone entre 2000 et 2007, dont 87 en Ontario. Pour se protéger, il est essentiel d'installer des détecteurs de monoxyde de carbone dans tous les étages d'une maison et à l'extérieur de toutes les chambres à coucher. Sans détecteur de monoxyde de carbone, les familles sont incapables de détecter la présence de ce gaz toxique. Les symptômes d'une exposition au monoxyde de carbone sont souvent confondus avec la grippe et ignorés ou mal diagnostiqués. C'est pourquoi le monoxyde de carbone est appelé « le tueur silencieux ». Il est incolore, inodore et sans saveur, ce qui le rend indétectable.

 

Parachute milite depuis longtemps pour l'application d'un règlement sur le monoxyde de carbone, par l'entremise de son ancienne organisation, SécuriJeunes Canada. En avril 2012, nous avons comparu devant un comité de la Chambre des communes pour soutenir cette mesure législative. Nous avons encore besoin de soutien pour faire adopter le projet de loi 18. Si vous voulez que le monoxyde de carbone ne représente plus un danger pour les familles de l'Ontario, veuillez, pour faire entendre votre voix, communiquer avec votre député

Félicitations aux membres de notre réseau Communautés sécuritaires 

Parachute adresse des félicitations chaleureuses à deux membres de son réseau qui ont reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth. Félicitations à Barry King, chef de police à la retraite et responsable provincial de Communautés sécuritaires pour la région de l'Ontario et à Rod Freeman chef de police de Woodstock et coprésident de Communautés sécuritaires de Woodstock. Rod et Barry ont accompli un travail formidable et nous les remercions pour leur engagement et leur assiduité à faire de l'Ontario un lieu sûr, où il fait bon vivre.

 

Si vous, un membre de votre communauté ou votre communauté avez reçu un prix, veuillez le faire savoir à  .(JavaScript must be enabled to view this email address), gestionnaire, engagement des communautés et des sections.

  

Prochains événements 

Conférence canadienne sur la prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité 

La date limite a été prolongée jusqu'au 26 avril pour la présentation des résumés; les présentateurs seront informés de l'acceptation de leurs résumés, avant le 31 mai. Peut-être serez-vous intéressé d'entendre des experts internationaux s'exprimer sur les jeux des enfants et les risques, lors du Symposium sur les jeux à risque, préalable à la conférence, dont le thème est « Le plus sûr possible ou aussi sûr que nécessaire - la prévention des blessures peut-elle englober la promotion des risques sains? ». Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec Shannon Piedt, (lien) coordonnatrice, équipe des IRSC sur la prévention des blessures chez les enfants et les adolescents.

 

John Carnochan, conférencier d'honneur (policier et détective durant 39 ans avant d'occuper un poste universitaire de conseiller spécial en prévention de la violence) nous racontera également l'histoire de David, jeune homme reconnu coupable d'homicide à l'âge de 15 ans.

 

Commanditée par parachute et par la Croix-Rouge canadienne, la CCPTPS aura lieu à l'Hôtel Hilton Bonaventure, dans la belle ville de Montréal, du 5 au 7 novembre. Pour obtenir des précisions, consultez le site Web de la conférence, ou envoyez un courriel à .(JavaScript must be enabled to view this email address).
Parachute French  
36 eglinton rue ouest, suite 704, 
Toronto, ON M4R 1A1
647-776-5100
1-888-537-7777
.(JavaScript must be enabled to view this email address)
www.parachutecanada.org
Le numéro d'entreprise de charité 133088419RR0001

 

« Parachute » est une organisation charitable dédiée à la prévention des blessures et à sauver des vies. Nous avons été lancés en juillet 2012 et notre organisation a réuni sous une seule direction Communautés Sécuritaires Canada, SécuriJeunes Canada, Sauve-qui-Pense et P'ensez d'abord Canada.

This email was sent to .(JavaScript must be enabled to view this email address) by .(JavaScript must be enabled to view this email address) |  
Parachute | 36 Eglinton Avenue West | Suite 704 | Toronto | Ontario | M4R 1A1 | Canada