La Trousse à outils de commotion

Rôles et responsabilités des entraîneurs et des officiels

L’Association canadienne des entraîneurs (ACE) réunit les parties prenantes et partenaires dans son engagement de rehausser les compétences et l’importance des entraîneurs, et en bout de ligne, accroître leur portée et leur influence. Grâce à ses programmes, l’ACE responsabilise les entraîneurs en leur fournissant les connaissances et les compétences nécessaires, favorise l’éthique, encourage une attitude positive, développe les aptitudes, et rehausse la crédibilité et la reconnaissance des entraîneurs. En tant qu’entraîneur qualifié et/ou certifié, vous savez comment encourager les athlètes, et leur transmettre les principes d’esprit sportif et les rudiments du sport, et les inspirer individuellement et en tant que membres d’une équipe. Il est fort probable que vous ayez acquis quelques trucs afin de mieux communiquer avec les parents, participants et arbitres. Ceci constitue une très grande responsabilité pour quiconque.

L’ACE a créé une nouvelle section de ressources à coach.ca. Cette section propose aux entraîneurs, partenaires et fournisseurs de services un accès facile et rapide aux ressources traitant des commotions, ainsi qu’aux logos du programme, fichiers de conception, photos, vidéos, et autres éléments afin de développer des ressources sur les commotions et la formation des entraîneurs.

Apprentissage en ligne

L’ACE est en train d’élaborer un module d’apprentissage en ligne pour la formation des entraîneurs sur les traumatismes cérébraux (TC) à l’aide d’une méthode d’apprentissage axée sur les problèmes. Le module est conçu pour:

  1. Aider à réduire le nombre de TC grâce à la formation des entraîneurs.
  2. Retirer davantage les athlètes du sport lorsqu’un TC est soupçonné.
  3. Accroître l’adhérence au protocole de retour au jeu suite à une commotion.

À la fin du module, les entraîneurs pourront :    

  • Évaluer la sécurité de la pratique et du milieu compétitif.
  • Reconnaître les symptômes d’un TC et retirer les athlètes du sport au moment opportun.
  • Mettre en pratique le protocole de retour au jeu pour les athlètes qu’ils entraînent.

Il est probable que vous assumez ce rôle à temps partiel, sur une base saisonnière et/ou comme bénévole ou dans un contexte parascolaire. Cette trousse à outils est conçue pour vous aider sur le terrain, à l’aréna, ou l’extérieur de ceux-ci. Nous supposons que votre but consiste à faire vivre une expérience sécuritaire et enrichissante à tous les gens impliqués. Nous sommes également conscients que des blessures peuvent survenir, et que le cas échéant, tous les yeux seront tournés vers vous! En fait, les parents et athlètes comptent sur l’entraîneur pour obtenir les renseignements nécessaires afin de prévenir et gérer les blessures.

Équipement, milieu, éducation et éthique

La gestion des commotions ne se limite pas à élaborer un plan de retour au jeu. La prévention des blessures constitue un élément important de la gestion des commotions, mais aussi de leur prévention. En tant qu’entraîneur, vous devez mettre l’accent sur les aspects suivants :

Équipement de protection

  • Réitérer le port de l’équipement approprié pour le sport pratiqué, et l’importance d’avoir de l’équipement bien ajusté et en bon état.
  • Les casques préviennent les fractures du crâne, les contusions et lacérations au cerveau, et les caillots de sang au cerveau et autour de celui-ci. Les casques n’offrent aucune protection contre les commotions.
  • Il n’existe aucune preuve scientifique que les protège-dents préviennent les commotions, mais ils préviennent les fractures dentaires et de la mâchoire.

Milieu sécuritaire

La sécurité des installations fait partie de la stratégie globale de la prévention. Bien que nous reconnaissions qu’il est impossible de modifier l’environnement quelques minutes avant le match, vous pouvez consulter une liste de vérification dans le but d’attirer l’attention sur les facteurs de risque potentiels. Ainsi, vous faites part aux arbitres du match de certaines situations susceptibles de retarder le match et surtout, prévenir les blessures. Cette étape peut nécessiter la participation d’un parent, un participant ou un gérant d’équipe. Mieux vaut prévenir que guérir.

Règles et respect

  • Faites preuve d’esprit d’équipe, jouez selon les règles et vos habiletés.
  • Respectez votre cerveau et celui de vos adversaires.          

Il est très important de posséder de bonnes connaissances sur les commotions, et de les tenir à jour. Les lignes directrices sur les commotions pour les entraîneurs et soigneurs constituent un élément essentiel de votre trousse d’entraîneur. Les Lignes directrices sur le retour au jeu et Pocket SCAT3 sont des outils supplémentaires que vous devriez avoir en main pour vous-même, ainsi que pour les parents et participants.  

Il est important d’aider l’athlète à comprendre la nature de sa commotion, ainsi que la façon dont elle affecte son implication dans le sport. Les athlètes ne possèdent peut-être pas suffisamment de connaissances pour savoir à quel moment ils ont subi une commotion; il faut donc les éduquer, ainsi que le reste de l’équipe, à ce sujet. Parfois, ils ne signaleront pas la blessure ou minimiseront l’importance des symptômes parce qu’ils veulent continuer à pratiquer leur sport, et ne pas laisser tomber l’équipe, l’entraîneur ou leurs parents. Grâce à vos connaissances, vous pourrez aider l’équipe à comprendre la nature d’une commotion, pourquoi c’est une blessure grave qui doit être signalée, et l’importance de consulter un médecin qui traitera/gérera la commotion.

Entraîneur – Outil d’étude de cas

En tant qu’entraîneur, il est important d’éduquer les athlètes et parents/soignants sur les commotions. Une façon de le faire consiste à fournir l’information avant, pendant et après la saison. Vous pouvez discuter d’un cas de commotion en particulier, et cette trousse à outils comporte deux études de cas et des questions pour fins de discussion. Imprimez l’outil d’étude de cas ainsi que ces ressources qui l’accompagnent : Lignes directrices sur le retour au jeu, Code de conduite, Comment les commotions surviennent, et paramètre fictif pour SCAT3.

L’Association canadienne des entraîneurs propose une vaste gamme d’outils et de conseils pratiques pour vous aider à préparer votre saison.

Une commotion cérébrale est un traumatisme crânien qui ne peut être vu sur les radiographies routine, tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique.

Il affecte la façon dont une personne peut penser et se souvenir des choses, et peut causer une variété de symptômes. N’importe quel coup à la tête, au visage ou au cou, ou un coup au corps, ce qui provoque une secousse soudaine du cerveau dans le crâne, il peut provoquer une commotion cérébrale (par exemple, une balle à la tête au soccer ou en cours de vérification dans la bande de hockey).

Une question fréquente est «quelle est la différence entre une commotion cérébrale et des lésions cérébrales?" Aucun. Une commotion cérébrale est un type de lésion cérébrale. Il existe d'autres types de lésions cérébrales telles que les hémorragies et ecchymoses du cerveau.

Comment se produit une commotion cérébrale ?