La Trousse à outils de commotion

Recherche et contexte du Projet Actifs et en sécurité de la Phase 1a

Le sport est un précieux actif public pour notre collectivité. Il comporte de nombreux avantages pour les participants et les communautés qui les appuient. Ces avantages sont maximisés lorsque l’expérience est positive, alimentée par des valeurs et des principes. L’une des plus grandes menaces pour le sport pur dans notre collectivité est l’incidence de blessures évitables découlant de pratiques non sécuritaires.

Tout le monde doit se préoccuper de l’activité physique et de la sécurité des enfants canadiens. De graves blessures évitables surviennent fréquemment dans les sports au Canada. Tout le monde a un rôle à jouer dans la prévention des blessures, et doit aider les enfants et adolescents à commencer leur vie en santé, particulièrement en ce qui a trait à l’activité et à la sécurité.

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES), l’Association canadienne des entraîneurs (ACE), Hockey Canada (HC) et ThinkFirst Pensez d’Abord Canada (TFC) ont bien hâte que le gouvernement fédéral investisse les sommes nous permettant de développer notre programme collectif afin de sensibiliser les jeunes impliqués dans le sport à contribuer à la création d’un milieu sécuritaire et accueillant. Les traumatismes cérébraux (TC) sont parmi les blessures catastrophiques les plus dévastatrices, avec un taux de décès deux fois plus élevé que le reste des blessures. Une blessure au cerveau peut changer en permanence la façon dont un enfant parle, marche, apprend, travaille et interagit avec autrui. C’est pourquoi la prévention et le retour au jeu approprié sont si importants dans les sports d’équipe.

Ce projet a pour objet de réduire la fréquence et la gravité des commotions et des blessures à la tête chez les enfants et adolescents qui font du sport en diminuant l’incidence de blessures à la tête et en améliorant le processus décisionnel quant au retour au jeu.
Les activités du projet et les résultats voulus lieront, amélioreront et développeront les activités des réseaux et coalitions régionaux, territoriaux et provinciaux actuels, et s’ajouteront aux projets soutenant les trois domaines d’intervention, qui mettront l’accent sur le développement et la dissémination des ressources pour les parties prenantes des sports, notamment les entraîneurs et les ONS, les communautés comprenant les familles et les écoles, et influenceront les Canadiens à adopter les politiques et pratiques qui amélioreront la sécurité et réduiront les blessures à la tête. Les partenaires du projet de Phase 1A collaboreront à l’élaboration d’une vaste gamme de ressources partagées, et mettront sur pied divers événements et activités de sensibilisation par l’entremise de leurs réseaux respectifs qui partagent un message uni, cohérent et fiable sur les blessures au cerveau et commotions.

Nos efforts collaboratifs devraient aider les gens à mieux comprendre les lignes différentes sur la sécurité qui influenceront les règles du jeu, le conditionnement et la formation, l’identification des blessures et les protocoles de retour au jeu suite à une blessure, notamment une commotion, ainsi que les protocoles de normalisation pour la prévention des blessures à la tête, ainsi que l’éducation et la gestion relatives aux sports d’équipe.
Les projets les plus réussis ont recours à une approche à multiples facettes comprenant des mesures relatives aux trois domaines d’intervention, qui se renforcent mutuellement et peuvent mener à un changement durable. Parmi les outils utilisés, mentionnons l’analyse environnementale et l’identification des pratiques d’excellence, les plates-formes en ligne, les applications, les projets éducatifs et le développement des capacités afin de sensibiliser le public entourant la compréhension, la prévention et la gestion des blessures au cerveau et des commotions.

Le projet de Phase 1A soutient plusieurs activités grâce à diverses avenues contribuant aux quatre aspects clés de la livraison :

  1. Recherche – l’analyse environnementale permet de mieux comprendre l’occasion qui se présente pour les approches propres aux sports et à l’âge en démontrant que les pratiques d’excellence peuvent être mises à profit. Pour de plus amples renseignements, voici les analyses environnementale et sur les parties prenantes.
  2. Sensibilisation – notre but consiste à mettre sur pied sur une campagne de sensibilisation qui livre un message cohérent et fondé sur des preuves à des auditoires clés.
  3. Projets de développement des capacités – notamment l’engagement communautaire, l’éducation et la formation, ainsi que le développement d’outils et ressources ciblés mettant l’accent sur la prévention et le traitement des blessures au cerveau et des commotions.
  4. Évaluation – élaboration de mesures quantifiables qui démontrent la portée et l’efficacité de l’ensemble du projet, ainsi que de ses composantes individuelles.

Le projet sensibilisera les gens à l’échelle nationale quant aux connaissances à acquérir en matière de commotions et de blessures au cerveau, et visera les entraîneurs, soigneurs, éducateurs, professionnels de la santé, piliers de la collectivité, parents et athlètes. Il comprendra des initiatives contribuant à éduquer les gens sur les commotions et le retour au jeu, ainsi que des pratiques d’excellence appuyant la mise en application et l’ergonomie. 

Ces articles de journal (seulement en anglais) nous aident à mieux comprendre l’incidence et la gravité des commotions dans le sport.