ORGANISME NATIONAL À BUT NON LUCRATIF QUI A POUR MISSION DE PRÉVENIR LES BLESSURES ET DE SAUVER DES VIES.
Collisions automobiles : Que pouvons-nous faire?

Collisions automobiles : Que pouvons-nous faire?

La distraction au volant 

La distraction est un problème qui concerne tous les conducteurs canadiens. Par distraction au volant, on entend tout ce qui est susceptible de détourner l’attention d’un conducteur.  Les distractions peuvent être classées selon trois catégories : visuelles, manuelles et cognitives

Ces distractions, qui  peuvent sembler être de petits moments d’inattention, nuisent toutefois au processus de conduite. Les appareils portatifs représentent pour les conducteurs des risques d’accidents élevés. Parmi les autres distractions, mentionnons le fait de boire, de manger, de se retourner, de procéder à des soins personnels, d’ajuster les cadrans dans la voiture, d’attraper un objet ou de parler avec des personnes se trouvant à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule.  L’ajout de passagers dans le véhicule, qui peuvent parler fort et se chamailler, représente une distraction supplémentaire. 

Il est également important de comprendre qu’en plus du type de distractions, celles-ci peuvent avoir diverses origines.

Il est essentiel de gérer les distractions avant de prendre la route. Les conseils suivants fournissent un bon point de départ pour assurer votre sécurité au volant :

La réduction de la vitesse

La réduction de la vitesse est un facteur important pour la sécurité générale des piétons. On estime qu’un piéton heurté par une voiture roulant à 50 km/h est huit fois plus susceptible d’être tué qu’une personne frappée par une voiture roulant à 30 km/h. Réduire sa vitesse au volant, même légèrement, peut donc faire une grande différence. Chaque diminution de 1,6 km/h de la vitesse moyenne réduit de 5 % les risques de collision avec un piéton.  Il a été prouvé que la diminution de vitesse des véhicules était efficace pour prévenir les collisions et réduire la gravité des blessures. À une vitesse de 30 km/h, les véhicules et les piétons peuvent cohabiter de façon relativement sûre. Cela signifie que les conducteurs ont le temps de s’arrêter pour les piétons et que ceux-ci peuvent prendre de meilleures décisions lorsque vient le moment de traverser.  

Le programme communautaire de voitures pilotes de Parachute aborde la question spécifique de la modération de la circulation. Les bénévoles de la communauté consentent à respecter la limite de vitesse applicable. Les voitures se transforment donc en « dos d'âne mobiles » qui ralentissent la vitesse de la circulation derrière elles.  La circulation ne ralentit pas que dans une seule rue, mais dans le quartier au complet.

La sécurité des adolescents au volant

C'est un problème sérieux. Le nombre de jeunes blessés sur la route est encore incroyablement élevé. Bien qu’ils ne représentent que 13% des titulaires de permis, ils comptent pour environ le cinquième des blessures et des décès sur les routes. Les jeunes sont surreprésentés dans les statistiques sur les collisions de la route; en effet, ils sont plus enclins à prendre des risques, particulièrement lorsqu’ils sont au volant. 

La Semaine nationale annuelle de la sécurité des adolescents au volant est une campaigne de sensibilisation annuelle. Consultez la page www.parachutecanada.org/snsav pour obtenir de plus amples renseignements et savoir comment participer cette année.

Vision Zéro

Pour apprendre plus, consultez le site https://www.reseauvisionzero.ca